Core Session: Urgency / Acting Now for Better Futures

REGISTER

 

The pace of urbanization, growing inequality, rising unemployment, food insecurity, ecological degradation, and the climate crisis are all intertwined and present us with a frightening vision of the future. Indeed, the latest global reports show reinforcing impacts of natural degradation, inequity and climate crisis, which are and will be particularly severe in the African continent.

 

These different concerns require a form of urgency to act, in order to set the basis for sustainable, equitable and resilient societies. These actions must avoid lock-in to unsustainable practices, which are often more expensive and require deeper participation and collaboration across sectors. The scale of change and the urgency required is often overwhelming for societal actors, who are compelled to take action in contexts of increasing uncertainty. There is an urgent need for funding and the establishment of stronger governance systems to drive change, while retaining agency in these processes. Yet, if we are to make the right development decisions and build the right coalitions for change, we cannot lose sight of deliberative, creative and inclusive processes that support reflection, innovation and community voice, and require time.

 

This session presents a debate on realising the urgency articulated in the Decade of Action for achieving the Sustainable Development Goals: one position articulates the need to speed up action for realising inclusive and sustainable African cities, while the other suggests that to meet this urgency, we must actually slow down. This session aims to weave the articulation of creative voice and human rights into this tension point to ‘act now’, and explore potential ways in which we can do so, meaningfully.

 

Le rythme de l’urbanisation, l’accroissement des inégalités, la hausse du chômage, l’insécurité alimentaire, la dégradation écologique et la crise climatique sont autant de facteurs qui s’entremêlent et nous offrent une vision effrayante de l’avenir. En effet, les derniers rapports mondiaux montrent un renforcement des impacts de la dégradation naturelle, des inégalités et de la crise climatique, qui sont et seront particulièrement graves sur le continent africain.

 

Ces différentes préoccupations exigent une véritable urgence d’agir, afin de jeter les bases de sociétés durables, équitables et résilientes. Ces actions doivent éviter de s’enfermer dans des pratiques non durables, qui sont souvent plus coûteuses et nécessitent une participation et une collaboration plus poussées entre les secteurs. L’ampleur du changement et l’urgence nécessaire sont souvent accablantes pour les acteurs sociétaux, qui sont contraints d’agir dans des contextes d’incertitude croissante. Il existe un besoin urgent de financement et de mise en place de systèmes de gouvernance plus solides pour conduire le changement, tout en conservant un rôle d’acteur dans ces processus. Pourtant, si nous voulons prendre les bonnes décisions en matière de développement et construire les bonnes coalitions pour le changement, nous ne pouvons pas perdre de vue les processus délibératifs, créatifs et inclusifs qui soutiennent la réflexion, l’innovation et la voix de la communauté, et qui nécessitent du temps. 


Cette session présente un débat sur la réalisation de l’urgence articulée dans la Décennie d’action pour la réalisation des objectifs de développement durable : une position articule la nécessité d’accélérer l’action pour réaliser des villes africaines inclusives et durables, tandis que l’autre suggère que pour répondre à cette urgence, nous devons en fait ralentir. Cette session vise à tisser l’articulation de la voix créative et des droits de l’homme dans ce point de tension pour “agir maintenant”, et à explorer les moyens potentiels de le faire, de manière significative.

 

 

Host: ICLEI Africa, Our Future Cities, African Centre for Cities